Passer directement au contenu Passer directement à la recherche

Raynal Le May : « La crise a mis en lumière des impératifs et attentes nouvelles »

RLM article.png

Partager cet article Linkedin Twitter Facebook Mail

La rubrique #PréparerDemain raconte comment la Sécurité sociale dynamise sa politique employeur. Au programme : un bilan de la crise sanitaire et des perspectives pour l'avenir !

Entretien avec Raynal Le May, directeur de l'Ucanss, sur la genèse de ce projet.

Au-delà du télétravail et de la distanciation sociale, comment le Covid a-t-il impacté les façons de travailler à la Sécu ? 

RLM : La crise sanitaire a imposé une transformation majeure et rapide des modalités de travail, et présenté un défi majeur en matière de protection des salariés.

Dans le même temps, elle a aussi mis en lumière des impératifs et attentes nouvelles, qui invitent à adapter les politiques RH, managériales ou la vision collective de l’organisation du travail.

Nous avançons vers plus de confiance et d’autonomie, ce qui exige notamment une plus grande flexibilité du travail. Il est nécessaire pour les managers de renforcer le collectif de travail et de faire le lien entre les collaborateurs dans le nouveau cadre d’organisation hybride. Les modalités de communication sont aussi à renouveler. Tout cela appelle à une diversification des modes d’accompagnement et de formation.

« Notre Institution a pu mobiliser des fondamentaux de sa politique RH institutionnelle, ce qui a validé le modèle d’entreprise que porte l’Institution. »

Comment la Sécurité sociale a-t-elle répondu à ces défis ? 

RLM : Notre Institution a pu mobiliser des fondamentaux de sa politique RH institutionnelle, ce qui a validé à plusieurs titres le modèle d’entreprise que porte l’Institution : une politique de santé et de protection déjà bien ancrée, une culture d’accompagnement des salariés fragilisés quel qu’en soit le motif, une attention portée à la bonne articulation de la vie personnelle et professionnelle bien avant la crise sanitaire, et le déploiement dès 2014 du télétravail.  

De nouvelles pratiques ont-elles aussi été expérimentées ? 

RLM : Tout à fait. Cette période a aussi été porteuse d’opportunités nombreuses. Capitalisant sur notre culture d’adaptation et d’innovation, nous avons, à titre individuel ou collectif, questionné nos habitudes, accéléré les transformations engagées du point de vue organisationnel, managérial ou RH, inventé pour faire autrement…. Cette période de crise a été foisonnante au sein du Régime général grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs institutionnels, salariés, managers et directions des organismes locaux, instituts de formation et Caisses nationales.

« L’objectif n’est pas seulement de faire un retour en arrière sur nos réalisations, mais bien de nous projeter dans le futur ! »

Pourquoi lancer une rubrique sur ce sujet, plus de deux ans après la crise ? 

RLM : L’objet de cette rubrique est de donner à voir la richesse du travail mené. L’objectif n’est pas seulement de faire un retour en arrière sur nos réalisations pour les partager, les mettre en commun, mais bien de nous projeter dans le futur, forts de ces réussites, bonnes pratiques et démarches structurantes.

Je souhaite aux lecteurs une bonne découverte afin d’inspirer les organisations, les politiques RH et managériales de demain. 

Pour aller plus loin

Partager cet article Linkedin Twitter Facebook Mail